Remparts Romains (Ier siècle)

Défenses militaires érigées pendant l’Empire romain, déclarées Monument historique et artistique national, le 3 juin 1931.

L’importance de la ville à l’époque romaine est attestée par sa fortification militaire défensive érigée sous le Haut Empire romain (Ier siècle). La planimétrie de son tracé présente une forme de trapèze irrégulier qui repose sur des murs pleins en pierre de taille granitique gréés en appliquant le système traditionnel de corde et de boutisse sur leurs façades et renforcés intérieurement par une épaisse couche de béton d’environ 3 mètres d’épaisseur. Ils sont défendus, à des intervalles de 20 ou 30 mètres, par vingt-trois puissantes tours carrées ou cubiques qui entourent leur périmètre total (1065 mètres), d’environ six hectares d’extension, leurs pans s’adaptant aux irrégularités topographiques de l’environnement. Ils peuvent parfois avoir une largeur de plus de 4 mètres, tandis que la hauteur oscille entre 10 et 14 mètres.

De grands murs défensifs qui protègent ses alentours, auxquels on accède par quatre immenses portes d’entrée : la Porte de Saint Pierre ou du Soleil (Puerta de San Pedro o del Sol) (Ier siècle), au nord ; la Porte de la Guide ou de la Ville (Puerta de la Guía o de la Ciudad ) (Ier siècle), au sud-ouest ; la Porte de San Francisco ou du Rouleau (Puerta de San Francisco o del Rollo) (XVIe siècle), au nord- ouest et la Porte du Carmen ou Nouvelle (Puerta del Carmen o Nueva) (XVIe siècle), à l’est, attestant de la domination et de la présence romaines sur le territoire. Bref, malgré les altérations subies tout au long de sa longue histoire et les divers épisodes de guerre dans cette région frontalière, les remparts romains de Coria sont probablement parmi les mieux conservés, dans leur ensemble, de tous ceux découverts dans toute l’Europe.

Vidéo

Guide audio

Carte

Fiche

Localisation: Centre historique
Adresse:
Commune: 10800 Coria (Cáceres)
Silueta Ciudad de Coria